Lecture Perso·Romance

Wallbanger – Alice Clayton – J’ai lu

cocktail,-tome-1---wallbanger-706917-250-400

Résumé :

Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le don juan d’à côté le Cogneur de mur. Un jour, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte d’accorder une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si, petit à petit, ils deviennent amis, seront-ils amants pour autant ?

Mon avis :

Mon premier coup de ❤ de l’année !

Merci beaucoup à Alice Clayton pour ce roman. Je suis passée du fou rire aux larmes. Je ne connaissais pas sa plume mais alors je la recommande. En effet, elle est souple, fluide, drôle, piquante et romantique.

J’ai commencé l’histoire par un fou rire, Caroline vient d’emménager dans un appartement à San Francisco et elle est réveillée par les frasques nocturnes de son voisin. Voisin qui ne s’empêche pas de réitérer la chose trois soirs d’affilés et attention, avec trois partenaires différentes !

Bref les pages se tournent à la vitesse de la lumière tellement on est épris de ses deux personnes, je n’arrivais pas à lâcher le livre…jusqu’à la fin et à vrai dire assez déçue de l’avoir fini si rapidement ! Les autres personnages sont attachants autant du côté de Caroline que celui du cogneur de murs 😉

Pour ce début d’année allez-y, l’histoire est fraîche et hilarante ! Un vrai remède en cas de coup de blues !

Un petit extrait pour vous mettre l’eau à la bouche :

« -Non, vous, c’est sur mon mur que vous cognez ! Je vous signale que votre chambre est mitoyenne à la mienne et vous m’empêchez de me reposer. Vous pourriez avoir plus de respect.

-Alors, comment se fait-il que vous m’entendiez et moi pas ? Peut-être parce que personne ne vous plaque contre votre propre cloison !

Son rictus m’avait fait perdre toute contenance. J’avais croisé les bras sur ma poitrine et m’étais soudainement rappelé la tenue que je portais à ce moment-là.

La nuisette rose ! Super niveau crédibilité… »

Wallbanger, Alice Clayton, Éditions J’ai lu, chapitre 5 emplacement 651 et 664, 2016.

Note : 5/5 ❤

Publicités

2 réflexions au sujet de « Wallbanger – Alice Clayton – J’ai lu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s